Blog

Un projet qui se prépare bien

Ca y est, le froid va faire son grand retour et c’est peu dire que l’on attend les Philippines avec une impatience grandissante. L’avantage de mener un projet Ballons sans frontière dans un pays chaud, c’est qu’il reste plein de place dans le sac à dos… Et ça tombe bien, car cette année ce sont trois classes qui vont apporter leur contribution au projet et il semble que les enfants aient plein de petites attentions à transmettre à leurs homologues philippins.

Depuis plusieurs semaines, ils ont pu découvrir avec leurs référents le projet Ballons sans frontière et ont réfléchi à la façon dont ils pourraient contribuer à ce projet.

Une classe à Chenôve (Côte d’Or) a ainsi intégré le projet dans son temps scolaire, et nous vous présenterons par la suite l’ensemble des réalisations et le travail (déjà conséquent à ce jour) effectué : le fruit d’une collaboration et de nombreux échanges menés avec l’enseignante depuis fin août.

Puis, la Bretagne nous a rejoint. Et pas qu’un peu… ce sont deux classes primaires de Rennes (du public et du privé) qui ont manifesté leur intérêt pour épauler Ballons sans frontière dans sa quête de nouveaux ballons. A l’origine de cette collaboration : Corinne Vuillaume-Baty, qui a su convaincre de la pertinence du projet et fédérer différents acteurs. Les enfants ont répondu présent pour mettre leurs compétences artistiques au service de notre association, et permettre aux enfants d’une l’école philippine de recevoir quelques présents. Pendant leur TAP (Temps d’Activité Périscolaire), les enfants vont confectionner des portes clés et bracelets qui seront remis avec les ballons.

Le départ approche, et nous sommes tous très occupés par les derniers préparatifs. Dès que possible, nous vous en dirons plus sur ces collaborations passionnantes. Merci à tous ces élèves qui ne ménagent pas leur énergie pour ce projet.

Laisser un commentaire