Blog

Sepak Takraw

Sepak Takraw

Ce sport aux figures acrobatiques assez impressionnantes, est un croisement entre le volley-ball et le football. Les joueurs doivent marquer des points en faisant passer par-dessus le filet une petite balle (tressée) dans le camp adverse. Ils ne peuvent pas utiliser leurs mains (sauf au moment du service). Ils n’ont droit qu’à leurs jambes, leurs épaules et leur tête. Le match se déroule en 3 manches de 15 points.

Nos sincères remerciements à Sylvain Lemoine (Equipe de France de Sepak Takraw) pour la rédaction de cet article.

Règles du jeu

Les règles du Sepak Takraw ont évolué au fur et à mesure du temps et en fonction des compromis entre les deux sphères d’influence de ce sport que sont la Thaïlande et la Malaisie. La forme la plus pratiquée se nomme “Regu” et se joue avec trois joueurs de chaque côté, chacun ayant son rôle spécifique. Le serveur (“Tekong”) effectue la mise en jeu après chaque point et est en général le premier réceptionneur lors du service de l’équipe adverse. La deuxième touche se fait par un passeur, que l’on appelle le “Feeder” dont la passe se fait en hauteur afin que le troisième larron, le “Striker” puisse effectuer une touche acrobatique et percutante sous forme de retourné acrobatique. Comme au volley, l’équipe d’en face peut effectuer des contres (ou blocks, à l’aide des pieds ou du dos). Les trois touchent ne sont pas obligatoires, et le même joueur peut effecteur plusieurs touches consécutives. Lorsque les sets se jouent en 21 points, un match sera gagné avec deux sets gagnants, le troisième set si nécessaire n’allant que jusqu’à 15 points.

Les deux autres variantes officielles sont le Double, qui se joue à deux contre deux, suivant exactement les mêmes règles que le Regu, à part le service qui se fait en fond de court, et le Quad, forme récemment introduite par la Fédération Internationale de Sepak Takraw (ISTAF), qui se joue à 4 contre 4.

La balle


La balle traditionnelle en rotin tressé est toujours utilisée dans les villages. La balle moderne et industrialisée (utilisée en compétition) consiste en bandes de plastiques tressées et maintenues par des rivets. La surface de la balle officielle est couverte d’une gomme permettant un contact plus souple.

Ce sport n’étant pas (encore) mixte, les hommes jouent avec une balle de dont le diamètre est d’environ 15 cm pour un poids de 200 grammes, tandis que la balle utilisée par les femmes est légèrement plus grosse et plus légère.

Jeu et origines


Le Sepak Takraw (du mot malais Sepak – to kick; et thai Takraw – ball) est un sport de balle, similaire au volley-ball, originaire d’Asie du Sud-Est. Au contraire du volley-ball, les joueurs ne peuvent toucher la balle qu’avec les pieds, jambes, poitrine et tête, sans s’aider des bras et des mains.

Il se pratique depuis le XVème siècle, notamment en Thaïlande et Malaisie, sous différentes formes. La forme la plus moderne consiste en deux équipes de deux à quatre joueurs qui s’affrontent sur un terrain de la taille de celui de Badminton. La balle, originellement en rotin tressé, se passe par-dessus un filet d’environ 1.50m de hauteur, chaque équipe ayant un maximum de trois touches à chaque passage.

Le but principal de la forme ancestrale étant de ne pas faire tomber la balle au sol et de se la passer avec les pieds, genoux, tête, etc…, la forme modernisée au XXème siècle, sous l’influence colonialiste anglo-saxonne, s’apparente donc au foot-volley dans sa forme compétitive. Les règles sont en effet similaires au volley-ball, le jeu se déroulant en deux sets gagnants de 15 ou 21 points. Chaque équipe effectue en alternance une série de 3 services pour mettre la balle en jeu après chaque point. Dès que la balle sort du terrain, touche le sol ou qu’une faute est commise (en touchant la balle avec la main par exemple), un point est attribué. L’équipe gagnante est celle qui atteint 21 points à condition de deux points d’écart.

Ce sport se pratique depuis longtemps dans les pays d’Asie du Sud-Est. La Fédération Internationale de Sepak Takraw (ISTAF) regroupe tous les pays ayant officiellement introduit ce sport.

Les meilleures équipes sont représentées par la Thaïlande, Malaisie, Corée du Sud, Vietnam, Indonésie et la Chine. Cependant, d’autres pays d’Asie et d’ailleurs développent et attachent de l’importance à ce sport spectaculaire, tels que l’Inde, l’Iran, l’Australie, le Brésil et les USA. En Europe, le Sepak Takraw se joue depuis le début des années 2000, principalement en Allemagne, Suisse et France. Des équipes de différentes villes d’Europe se retrouvent régulièrement au sein de tournois locaux et participent à un championnat d’Europe regroupant jusqu’à une trentaine d’équipes.

Variantes du jeu


Une des formes ancestrales du Sepak Takraw correspond au Chinlone (voir la fiche du jeu ici). Plus artistique que compétitif, cette forme consiste à se faire des passes avec les parties du corps à l’exception des bras et des mains, en cercle, souvent dans une arène, et à enchainer les tricks sans faire tomber la balle au sol. Le Chinlone se pratique toujours dans la péninsule d’Asie du Sud-Est.

Le Hoop Takraw est la forme moderne du Chinlone. Trois paniers, non percés, sont perchés à plus de 5m de hauteur, en dessous desquels 5 joueurs se répartissent en cercle. Les joueurs ont 30 min pour mettre le plus de paniers possibles, chacun comptant pour 10 points, avec un maximum de 3 paniers par joueur par style. Les styles correspondent aux différentes parties du corps à utiliser, tels que l’intérieur, l’extérieur et le cou du pied, la tête, l’épaule, le genou, etc… Pour voir une partie, c’est ici.

Le Footbag Net pourrait aussi facilement être assimilé au ST, même si ses origines diffèrent, car le jeu se déroule également en sets, sur un terrain de dimension Badminton, avec un filet d’une hauteur semblable au ST. Un contre un, ou deux contre deux, les joueurs se passent une toute petite balle dure en utilisant principalement l’extérieur du pied et la semelle. Les touches sont obligatoirement alternées entre deux co-équipiers et les joueurs ne peuvent pas toucher la balle avec une partie du corps supérieure aux genoux. Pour voir une partie, c’est ici.

Sources et liens à propos de ce jeu

vidéo VOIR DES ACTIONS
site web EN SAVOIR PLUS SUR LES REGLES
vidéo KNOW MORE ABOUT THE RULES
groupe Facebook Association Française de Sepak Takraw
vidéo Jeux observés en Birmanie