Blog

Islande : un second ballon récolté

Góðan daginn,

Les 22 et 25 juin 2015, j’ai eu l’occasion de rencontrer différents interlocuteurs dans le cadre du projet Ballons sans frontière. A la différence de ce que j’avais pu vivre au Népal (où j’avais passé beaucoup de temps à jouer au foot avec les enfants), cette étape islandaise m’a permis d’apprendre beaucoup sur le système scolaire et la place des jeux de ballons dans ce pays.

Des rencontres marquantes

Quatre rencontres marquantes m’ont permis de récolter de précieuses informations :

Palmi : employé par la ville à l’UMSB, il est responsable des activités sportives et de loisirs pour la ville de Borganes, située au Nord de Reykjavik. Pendant les vacances d’été (début juin à fin août), il est en charge de l’organisation et de l’animation d’activités de loisirs et sportives.

Hrannar : il est coach des équipes masculines et féminines des 8-10 ans dans la ville de Borganes. Deux jours par semaine pendant les vacances, il organise un entrainement (non mixte) de 1h30 en mettant en place des petits ateliers pour s’exercer à la précision lors d’un tir, aux passes en profondeur suivies de centres devant le but, pour travailler l’endurance en tirant puis prenant la place du gardien. L’entraînement se termine par un petit match à 6 contre 6. Le niveau des enfants est assez homogène, seuls deux joueurs et un gardien sortent du lot. J’apprends par la suite que ceux-ci restent à la fin de l’entraînement pour une séance supplémentaire en vue de la préparation d’un tournoi prévu le weekend. A noter que pour cette journée d’entraînement il y avait autant de garçons que de filles par session, soit une douzaine.

Hordur : manageur général d’une halte-garderie, il organise les activités de loisirs et de sports pour les enfants de 6 à 9 ans dans un quartier de Reykjavik. Si seulement une quarantaine d’enfants de 6 à 9 ans sont inscrits pendant l’hiver, ce nombre quadruple en été pour atteindre 175 enfants.

Linda et Telma : Linda est une maman ayant fait 3 ans d’études en France où elle a rencontré son mari. Revenu vivre en Islande, elle a eu Telma, aujourd’hui âgée de 10 ans qui a pu m’en dire beaucoup sur les jeux de ballons pratiqués pendant la récréation. Telma n’a pas la langue dans sa poche, et sa maman a souvent été reprise lorsqu’elle m’expliquait les jeux de son époque… et oui, les règles ont évolué depuis, et Telma veille à me les retranscrire au plus juste!

Le rythme scolaire

L’école est obligatoire jusqu’à 16 ans et a lieu du lundi au vendredi. Il semble qu’il y ait peu d’écoles privées dans le pays.

De 6 à 9 ans (grade 1 à 4), la journée de cours débute à 8h30 et se termine à 13h30. La recréation a lieu de 11h10 à 11h40, suivi d’une pause repas de 20 minutes. L’après-midi, de 13h30 à 16h/17h, les enfants partent en halte-garderie où un bus vient les chercher pour les amener aux activités sportives ou culturelles. A noter que la mairie de Reykjavik apporte un soutien financier aux familles via l’attribution de bourses annuelles permettant de rémunérer la halte-garderie.

Pour les 10 à 16 ans le principe est le même, seule l’amplitude horaire change : la journée démarre à 8h10 pour se terminer à 14h, la halte-garderie n’étant plus proposée à ces classes d’âge, les enfants s’inscrivent librement aux activités sportives et culturelles, ou bien rentrent chez eux.

Les vacances d’été s’étalent cette année du 4 juin au 26 août. Les écoles ferment également une semaine pour Noël et une semaine à Pâques. Deux ponts ont également lieu deux fois par an, offrant une pause de 4 jours.

Poster un commentaire