Blog

Kin Ball

Kin Ball

On joue au Kin Ball avec un ballon d’1m22 de diamètre. La particularité de ce jeu tient au fait que 3 équipes s’affrontent en même temps. Les contacts physiques sont très rares.

Nos sincères remerciements à Mathilde Marchand (Fédération Française de Kin Ball) pour l’aide apportée à la rédaction de cet article

Règles du jeu

Le Kin Ball se joue sur un terrain idéalement carré de 20m x 20m où trois équipes de 4 joueurs s’affrontent. Chaque équipe est représentée par une couleur (traditionnellement bleu, noir et gris). Le jeu est façonné pour que chaque joueur soit constamment mobilisé quelle que soit la phase de jeu : en attaque ou en défense, ainsi que pour les engagements.

Chaque phase de jeu démarre par un engagement : 3 joueurs posent un genou à terre et stabilisent le ballon bras tendus. L’équipe qui engage doit désigner l’équipe qui doit défendre en prononçant le mot « Omnikin » suivi de la couleur de l’équipe ciblée. Après cette désignation, le ballon doit être frappé ou poussé avec les bras par le quatrième joueur de l’équipe le soutenant. L’équipe en défense essaye alors de réceptionner le ballon avec n’importe quelle partie du corps, avant qu’il ne touche le sol ou ne sorte du terrain.

  • Si le ballon sort, les deux équipes qui n’engageaient pas marquent chacune un point,
  • Si le ballon touche le sol, les deux équipes qui n’étaient pas ciblées marquent chacune un point,
  • Si le ballon est réceptionné par l’équipe ciblée, celle-ci devient alors l’équipe attaquante, et procède à un engagement comme décrit plus haut.

Mettons nous en situation : l’équipe bleue est en possession du ballon. Un joueur bleu crie « Omnikin gris » et il frappe la balle. L’équipe grise n’arrive pas à contrôler le ballon qui touche le sol. Les équipes bleue et noire marquent chacune un point. Généralement, c’est l’équipe qui est en tête (Kin) qui est ciblée lorsqu’elle n’a pas le ballon.

L’équipe qui obtient 13 points gagne le set. Pour terminer le match il faut gagner 3 sets. Lorsqu’une équipe atteint 11 points, l’équipe avec le moins de point quitte le terrain. Les deux équipes restantes continuent à jouer jusqu’à ce que l’une obtienne 13 points.

Le Kin Ball valorise l’esprit du Fair Play. Ainsi, il est interdit de contester les décisions de l’arbitre (seul le capitaine pouvant échanger avec lui) ou de montrer tout geste d’énervement par son attitude ou ses paroles. Chaque réclamation ou comportement non règlementaire est pénalisée par une faute (les deux autres équipes marquent un point).

Le ballon


On joue au Kin Ball avec un ballon d’1m22 de diamètre. Constitué d’une enveloppe en tissu et d’une baudruche en PVC, le ballon pèse moins d’un kilogramme malgré sa dimension.

Jeu et origines


Inventé en 1986 par le professeur de sport québécois Mario Demers, le Kin Ball est un sport de balle peu exigeant physiquement pour les participants. Son créateur souhaitait (re-) donner à ses élèves l’envie de pratiquer une activité physique de façon ludique. Ce jeu de balle privilégie l’approche stratégique et tactique au détriment de contacts physiques quasi inexistants.

A notre connaissance, c’est le seul jeu de balle au monde où trois équipes se retrouvent sur le terrain au même moment. Cette particularité aide à réduire les inégalités entre les équipes.

Aujourd’hui le Kin Ball se pratique notamment au Canada, au Japon, en Belgique, en Suisse ainsi qu’en France où ce sport a été introduit par un étudiant angevin, à son retour du Canada en 2001. La Fédération Française de Kin Ball compte environ 550 licenciés de 8 à 50 ans et plus, répartis dans une trentaine de clubs. Le championnat homme se divise en deux divisions nationales. Du côté des femmes il y a une division nationale ainsi que trois championnats régionaux (Ouest, Nord-Est, Sud-Ouest). Les équipes nationales s’affrontent tous les deux ans au championnat d’Europe ou en coupe du monde. La France a été couronnée de succès : les filles comme les garçons ont gagné le dernier championnat européen et ont décroché la deuxième place lors de la dernière coupe du monde. La nation dominante est le Canada qui est champion du monde pour les équipes masculine et féminine.

Variantes du jeu

Le Kin Ball est souvent utilisé par des éducateurs ou enseignants car il s’adapte aisément aux capacités et besoins des participants ainsi qu’au terrain existant. Par exemple la variante juniore du jeu où il est interdit de marcher avec le ballon et où il est obligatoire de frapper le ballon avec les deux mains.

Le Kin Tennis se joue également avec trois équipes et le terrain est divisé en trois zones. Chaque équipe doit défendre sa zone de jeu en évitant que le ballon touche le sol de sa zone. Cette version sollicite la précision du tir du ballon.

Le Kin Baseball. Toute comme apparenté américain, un batteur frappe le ballon pour l’envoyer le plus loin possible. Une fois la balle frappée, les joueurs de l’équipe du batteur court de base en base jusqu’à compléter un tour pour marquer des points, pendant que les joueurs en défense doivent ramener le ballon dans la zone du batteur. Pour faciliter la frappe du ballon, il est possible de placer le ballon sur un objet surélevé.

Sources et liens à propos de ce jeu

vidéo VOIR UN MATCH
vidéo EN SAVOIR PLUS SUR LES REGLES
site web FEDERATION FRANCAISE DE KIN BALL

Laisser un commentaire