Quoi de plus universel que l’envie de jouer ?

C’est en partant de ce constat que j’ai eu envie de partir à la découverte des jeux pratiqués à travers le monde. A chaque voyage je souhaite établir un partenariat avec une école afin de découvrir quels jeux se pratiquent pendant la récréation. Fan de foot, je m’intéresserai plus généralement aux jeux de ballons.

Je souhaite avant tout que ce projet ne repose pas sur du mécénat pur, d’où l’importance que soit mis en place un échange : que ce soit en partageant les jeux de récréation, les informations autour du sport, du système éducatif, et plus généralement de tous sujets à portée humaniste ou écologiste ; mais aussi en récupérant un vieux ballon qui sera échangé contre deux ballons neufs. Et pourquoi me direz-vous ? Eh bien parce que je pense qu’un vieux ballon usé est la preuve même de tous les bons moments qu’il a pu procurer aux enfants. En les collectionnant à travers mes différents voyages, ils demeureront les meilleurs témoins de ce projet.

Comment s’initie chaque projet ?

Avant mon départ, autant que possible, un contact est pris auprès d’une école où la pratique d’un jeu de balle est déjà présente. Des informations sur l’établissement retenu seront alors communiquées.

Le budget par projet n’est, actuellement, que de 89 euros, que j’espère réunir via la sollicitation de contributeurs. Chaque don pourra être accompagné, et je l’encourage vivement, d’un message (dessin, texte, … je laisse libre court à votre imagination mais n’oubliez pas que c’est bibi qui porte le sac à dos !) que je me chargerai d’amener à bon port.

Quels intérêts d’y contribuer ?

En premier lieu, il faut financer le projet : je sais que chacun est sollicité de toute part, mais sachez que le nouveau statut loi 1901 de l’association permet de bénéficier d’une déduction fiscale pour chaque don effectué. Ceux-ci peuvent être adressés directement à l’association ou en remplissant ce formulaire.

Si le projet pour une raison ou une autre ne pouvait se concrétiser, les contributions seraient bien évidemment restituées, ou reportées sur un autre projet, selon le souhait du contributeur. Sur place, je ferai mon possible pour poster un petit message confirmant que tout s’est bien passé, puis à mon retour j’alimenterai progressivement le site internet.

Toute contribution est importante : sourire, joie, partage… venez découvrir nos actions déjà menées et les conséquences de votre générosité.

 

Au gré des rencontres : l’adaptation, l’observation, l’écoute et le dialogue seront les meilleurs alliés pour enrichir chaque projet

Quels enseignements peut-on tirer?

 En observant comment les enfants occupent leur temps de récréation, j’espère découvrir des jeux novateurs. Ce pourrait être également l’occasion de leur faire découvrir certains jeux qu’ils ne connaissent pas.

 Quelle place est donnée aux jeux de ballons : sont ils prépondérants, à quelle fréquence sont ils pratiqués, par qui ?

 En ciblant des écoles où se pratiquent déjà des jeux de ballons, je souhaite appréhender leur importance au niveau régional et/ou national.

Et une fois le projet réalisé…

Au travers le site , le blog et la page Facebook :

je partagerai diverses informations (moments forts, statistiques, anecdotes…) pouvant répondre aux attentes des contributeur,

je publierai des photos.

D’autres connexions sont déjà en cours de réflexion (correspondance avec une école française, création d’une rubrique autour des jeux de récréation, expo photos…). Ils feront l’objet d’une autre rubrique sur ce site… mais je ne veux pas mettre la charrue avant les bœufs, concentrons-nous déjà sur ce projet initial !

Hum-hum… 89 euros pour deux ballons !

Oh toi, je te vois venir avec ton petit air taquin… mais tu as bien raison. Ça fait cher les ballons. En montant ce projet, j’avais pensé à des ballons portant une marque quelconque : 15 euros pièce, l’aubaine ! Puis après réflexion, des ballons (souvent) fabriqués par des enfants, pour des enfants, cela m’a posé problème. Du coup mes recherches m’ont mené vers un distributeur français (allez, c’est le petit quart d’heure chauvin), garantissant qu’aucun enfant n’a participé à la fabrication des ballons. Et petit plus, les ballons sont en matériaux réutilisés.

Bien sûr, ça coûte un peu plus cher mais c’est autrement plus éthique ! Coût total : 45 euros (pour 2 ballons). Et pendant que l’on y est, autant fournir pompe et aiguilles : coût 10 euros. J’estime à 15 euros le tirage puis l’envoi de la photo souvenir grand format à l’établissement qui m’aura accueilli. Enfin si vous lisez ces lignes et/ou que vous souhaitez contribuer, sachez que l’hébergement du site internet ainsi que la procédure de collecte des dons ont un coût… qui se répercute en partie dans le financement de chaque projet.

Ce projet vous plaît et vous aimez voyager…
Eh bien je vous invite grandement à l’essaimer un peu partout et à publier les retours via ce site.

Un petit mot avant de refaire le sac...

Dans ce projet, le ballon symbolise l’échange. Je crois sincèrement aux vertus fédératrices et universelles du sport lorsque l’aspect récréatif prévaut encore sur l’enjeu. Mais cet échange de ballons marque aussi la limite du projet. Parce qu’il exclut d’office les établissements dans lesquels les jeux de ballons ne sont pas pratiqués. 

Je le justifierai de deux façons : d’une part je ne souhaite pas que ce projet se base sur le don pur et dur, je ne suis pas un fervent supporter de cette approche pouvant placer le « mécène » en position de supériorité et/ou bien créer une dépendance vis à vis du don, et puis mon objectif n’est pas d’équiper toutes les écoles du monde (d’autres associations ont cet objectif et le font très bien). D’autre part, ce projet se construit via l’échange : l’échange concernant les jeux pratiqués pendant la récréation, l’échange sur ce qui entoure la pratique des jeux de balles, et l’échange de ballons pour terminer, avant de s’échanger une photo souvenir pour laisser une trace de ce projet. Ainsi, un établissement où les jeux de balles se pratiquent déjà sera mieux à même d’apporter une plus-value au projet.